Le container

une révolution dans le transport international
 


 

Accueil
le container
utilité, avantages
mini containers
container occasion
construction
norme ISO
galerie photos
conformité
trafic mondial
gestion des stocks
usage terrestre
Nous
où acheter
sources documentaires

 

L’élément principal du container est, bien sûr, la plate-forme qui va supporter la charge à transporter. Elle est constituée de traverses en acier entourées par un cadre et recouvertes par un plancher en bois. Le bois présente une certaine « souplesse » il ne conservera pas comme l’acier la trace du passage d’un chariot très lourd par exemple, il reprendra sa forme. Accessoirement, on pourra y fixer des cales avec de clous. En reposant au sol uniquement par les quatre coins la plate-forme doit pouvoir supporter 1,8 fois sa charge utile autorisée, 25/28 tonnes, et surtout résister à une charge ponctuelle de 12000 livres sur 44 pouces2 (5460 kg sur une surface de 19 cm x 15 cm. Soit approximativement le poids et la surface au sol des roues d’un chariot élévateur)

           

Cette plate-forme est équipée de deux cadres avant et arrière reliés par deux traverses horizontales pour former l’armature de la caisse proprement dite.

Ces cadres sont extrêmement robustes car ils doivent pouvoir supporter le poids de cinq autres containers posés par-dessus, soit une masse de plus de 150 tonnes, appuyée uniquement sur les quatre coins du container.

Le cadre avant comme les parois latérales et le toit sont fermés par une tôle ondulée qui participe à la rigidité de l’ensemble.

Le toit doit pouvoir supporter une charge de  300 kg sur une surface de 600 x 300 mm. (le poids de deux ou trois dockers) sans subir de déformation permanente.

Le cadre arrière entoure la porte à deux battants ouvrants sur 270°. Cette porte est équipée de joints la rendant étanche à l’air et à l’eau.

Les battants sont maintenus fermés par des barres verticales s’encastrant par pivotement dans des ergots fixés sur les longerons horizontaux supérieur et inférieur du cadre. Les barres sont manœuvrées par des leviers qui sont immobilisés en position fermée par une patte. Lorsque le container a été rempli cette patte est munie d’un sceau qui garantira au destinataire que le container n’a pas été ouvert pendant le transport.  

L’innovation la plus considérable dans la conception des containers par rapport à n’importe quelle autre « caisse » est l’adoption des « pièces de coins » « corner fittings » en anglais. Chacun des huit coins du container est équipé d’un cube en acier percé sur chacune de ses trois faces visibles.

      

La dimension de ces coins et surtout leur écartement en largeur et en hauteur est défini au millimètre près par la norme ISO 668 car ils sont utilisés pour la manutention par des chariots spécialisés, mais surtout pour l’arrimage des containers sur le pont des bateaux, sur les camions ou sur les wagons ainsi que pour les superposer. Ce sont ces coins ISO qui ont donné au container son inter modalité et assuré de ce fait son succès planétaire.